Nous joindre
Logo du 5e symposium du CTREQ

S'adapter pour
mieux réussir

Menu

En présence – Favoriser le bien-être des élèves : des pistes pour planifier et optimiser les ressources professionnelles

Bloc d’activités 1

La démarche PSO : l’effet augmenté

Présentatrice : Johanne Lafrance, conseillère d’orientation, Centre de services scolaire de la Pointe-de l’Île

Dans le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre, il est devenu impératif de s’assurer du bien-être du personnel du réseau scolaire. Dans cet atelier, nous exposerons une pratique qui permet aux conseiller.ère.s d’orientation (c.o.) et à la direction-école (DÉ) de prendre du recul sur leur service existant, de s’outiller et de prioriser leurs mandats pour répondre aux besoins de la clientèle. Cette pratique novatrice qu’est la Démarche de la planification de services en orientation (PSO) est issue d’une collaboration entre le MEQ, l’OCCOQ et les CSS. La PSO, qui est une approche préventive inspirée du RAI, a comme objectif d’analyser le portrait de sa clientèle et celui de son environnement, afin de mieux planifier et optimiser le service en orientation. Ainsi, lors de cet atelier, nous aurons l’occasion de présenter les effets de cet accompagnement qui a rejoint plus de 25 CSS dans les dernières années.

Les professionnel.le.s de l’éducation, essentiels en prévention !

Présentatrices : Alexandra Vallières, présidente, Syndicat du personnel professionnel de l’Éducation du Cœur et du Centre-du-Québec, et Karine Boudreau, psychologue, Centre de services scolaire des Chênes

Dans un contexte de pénurie de personnel où les listes d’attente débordent, la prévention devient un moyen incontournable pour maximiser les ressources professionnelles en contexte scolaire et s’inscrire dans un modèle de soutien systémique pour l’adaptation des apprenants et des différents acteurs gravitant autour d’eux. Le rôle des professionnels en milieu scolaire devient donc essentiel sur tous les niveaux d’intervention du modèle comportemental de réponse à l’intervention (RAI), afin de s’éloigner du modèle traditionnel de réadaptation vers l’exploration de notre unicité en matière d’adaptation scolaire.